Passer au contenu principal
Banner_indoorpol

Rechercher
Accueil
Méthodologie
Micro-organismes
Habitat
Bâtiments et bureaux
Ecoles
Autres environnements
Documents
  
Indoorpol > Habitat > Documents partagés > type2  


Habitat humide et contaminé par des moisissures: assainissement de type 2

En plus des spores d'origine extérieure, le bâtiment peut présenter des problèmes plus ou moins graves d'humidité. Ces problèmes peuvent être aussi bien liés au bâtiment qu'à de mauvaises conditions de vie, ou les deux à la fois. Cette humidité favorise des développements internes de moisissures.

Vivantes, les moisissures produisent des composés organiques volatils (COVf) dans l'air au cours de leur croissance et de leur développement. Dans ce cas, l'emploi de fongicide au cours des mesures d'assainissement du bâtiment peut stopper le développement mais, l'action des fongicides ne persiste généralement pas bien longtemps si le problème d'humidité n'a pas été résolu. Dans la plupart des cas par contre, les travaux d'assèchement suffisent pour que les moisissures cessent de croître et de s'amplifier dans l'habitat. C'est la première phase de l'assainissement qui consiste à stopper la croissance et l'amplification des contaminants dans le logement.
Cette précision est importante. Rappelons qu'un fongicide, quel qu'il soit, constitue toujours un compromis entre efficacité maximale et toxicité minimale, avec parfois une rémanence pendant plusieurs années.

Il faut ensuite songer à assainir les lieux en évacuant un maximum de germes vivants ou morts ainsi que leurs débris car ils constituent un réservoir d'allergènes parfois considérable: c'est la phase d'éviction. Cette phase consiste en un dépoussiérage approfondi du logement ainsi que du mobilier, tentures, livres, etc...

Point de vue pratique :

1. Assainissement primaire du bâtiment

L'ampleur de la procédure d'assainissement va dépendre de l'importance de la contamination. Une échelle pratique d'évaluation de la contamination fongique et des mesures d'assainissement correspondantes est utilisée couramment aux Etats-Unis et au Canada. Cette évaluation simple se base sur l'étendue des contaminations visibles dans une pièces. Trois niveaux de contaminations sont ainsi définis, auxquels correspondent 3 procédures d'assainissement. Nous avons ajouté à celles-ci (en italique) des remarques.


Assainissement de type 2 et analyse fongique de l'air pendant les opérations (CSTC/ISP)

Niveaux de contamination Mesures d'assainissement et précautions
Dans tous les cas, il faut commencer par résoudre les problèmes d'humidité en se rappelant des délais nécessaires à un assèchement sensible des matériaux.
Niveau 1 :  

Contamination visible < 0,3 m2

Contamination faible:

Dans ce cas on peut nettoyer soi-même les surfaces contaminées avec une solution détergente.

  • Dans le cas de papier peint contaminé, on décollera délicatement la partie contaminée, pour l'évacuer ensuite dans un sac en plastique fermé.
  • Les matériaux « non évacués », seront recouverts d'une couche de peinture ou de vernis, de manière à fixer (encapsuler) les spores et filaments résiduels qui persistent après le nettoyage.

Protection individuelle : Porter un masque P3, des verres de sécurité et des gants en caoutchouc

Niveau 2 :

0,3 m2 < Contamination visible < 3 m2

Contamination moyenne :

Préparation du chantier:

  • Dans ce cas, il est nécessaire de protéger, ou mieux, d'évacuer le mobilier, la literie, ...etc., et d'isoler le local avant d'entreprendre les travaux, de manière à ne pas contaminer l'ensemble du logement.
  • Boucher toutes les ouvertures (ruban adhésif au niveau des portes et fenêtres).
  • La mise en dépression négative de la pièce avec un aspirateur HEPA qui rejette l'air vers l'extérieur est conseillé mais, selon nous, pas indispensable.

Chantier:

  • Les matériaux poreux tels que papier peint, plaques de carton plâtre ou lambris contaminés seront déposés. Les enduits muraux (plâtre) très contaminés seront également déposés car les moisissures sont capables de s'installer en profondeur dans les matériaux poreux. Les surfaces lisses contaminées seront nettoyées avec une solution détergente.
  • Les déchets seront emballés dans des sacs plastiques bien hermétiques.
  • Un nettoyage approfondi du local clôturera les travaux (Aspirateur avec filtre HEPA, solution détergente).
  • Le vêtement de protection sera enlevé et évacué dans un sac en plastique.

Protection individuelle : Porter un masque P3, des verres de sécurité et des gants de caoutchouc, ainsi que des vêtements de protection jetables (combinaison et chaussons en papier plastifié).


Contrôle :
Un contrôle mycologique avant la ré-occupation de la pièce contaminée est conseillé.

 

Niveau 3 :

Contamination visible > 3 m2

Contamination élevée :

Préparation du chantier:

  • Le mobilier et les objets difficiles à décontaminer (literie, fauteuils en tissus) seront évacués directement vers l'extérieur (de manière à éviter la contamination des zones épargnées dans le bâtiment (Si cette opération n'est matériellement pas possible, prévoir un emballage hermétique dans une fine feuille plastique). Cette opération ne doit durer que le temps du transport. Ce qui peut être jeté ou doit être jeté (literie) le sera. Le reste sera entreposé dans un endroit adéquat pour y être nettoyé.
  • Le local sera ensuite isolé et préparé avant d'entreprendre les travaux de manière à ne pas contaminer l'ensemble du logement (aménagement de sas).
  • Boucher toutes les ouvertures (ruban adhésif au niveau des portes et fenêtres) et prévoir un sas avec une feuille plastique devant la porte.
  • La mise en dépression négative de la pièce avec un système industriel utilisé pour les chantier de décontamination de l'amiante sera installé. Cela évitera la contamination des autres pièces du logement ainsi que des habitations voisines toutes proches.

Chantier

  • Les surfaces contaminées seront traitées comme en niveau 2.
  • Les déchets et les vêtements de protection seront emballés une première fois dans des sacs plastiques bien hermétiques.
  • Un vêtement neuf de protection est utilisé à ce stade.
  • Un nettoyage du local est réalisé avant la ré-ouverture du local (Aspirateur avec filtre HEPA)
  • Chaque sac de déchets est ensuite placé dans un second sac propre et fermé hermétiquement avant d'être évacué. L'opération se termine par l'enlèvement du vêtement de protection (sac en plastique), juste avant l'ouverture du local.

Protection individuelle :
Porter un masque P3 (+ chimique dans les cas très sévères), des verres de sécurité et des gants de caoutchouc, ainsi que des vêtements de protection jetables (combinaison et chaussons en papier plastifié).

Contrôle :
Un contrôle mycologique avant la ré-occupation de la pièce contaminée est conseillé.

 

Remarque : les contaminations fongiques ne sont pas toujours visibles, et quand elle le sont, la réalité peut être sous-estimée. Il est parfois nécessaire de faire appel à un laboratoire spécialisé.

2. Assainissement secondaire du bâtiment, avant la réoccupation des locaux

Nettoyages approfondis du local. Pour les chantiers de niveau 2 et surtout de niveau 3, plusieurs nettoyages successifs à quelques jours d'intervalle sont nécessaires pour venir à bout de la poussière et des germes remis en suspension dans l'air au cours de chaque opération.

3. Décontamination du mobilier et des objets

Après les avoir amenés, emballés, dans un local prévu à cet usage (local fermé, avec dépressurisation négative comme sur le chantier de niveau 3), on procédera à la décontamination (protection individuelle de niveau 3). Cette opération consiste en un dépoussiérage approfondi, avec un aspirateur industriel équipé de filtres absolus HEPA. Un nettoyage des parties lisses avec un chiffon doux légèrement humidifié complétera l'opération.
Certains objets en tissus et le matelas se trouvant dans un local contaminé de niveau 3 seront jetés ou remplacés.