Passer au contenu principal
Banner_indoorpol

Rechercher
Accueil
Méthodologie
Micro-organismes
Habitat
Bâtiments et bureaux
Ecoles
Autres environnements
Documents
  
Indoorpol > Habitat > Documents partagés > Les macro-champignons  

Et les autres champignons?
 
Ils sont nombreux. Parmi eux nous trouvons les espèces rencontrées en forêt au cours de nos ballades automnales. L'automne est une période pendant laquelle l'air extérieur peut être très chargé en spores fongiques.  
 
           
 (Gastéromycètes)  Pezize (Ascomycètes)  Morille (Ascomycète)  Agaric (Basidiomycètes)  Amanite muscarine (Basidimomycètes)  Polypore (Basidimomycètes)
 
Certains appécient  aussi nos habitations. Humidité, température agréable et matériaux biodégradables suffisent comme carte d'invitation. Le plus envahissant est sans conteste le Mérule (Serpula lacrymans), capable de développer un réseau de filaments spécialisés pour amener l'eau et de permettre la propagation dans toute une habitation, parfois aussi dans les maisons voisines.  En dehors des risques liés à l'effondrement du bâtiment,  les risques pour la santé par inhalation des spores ne sont pas exclus. On a relevé jusque 360 000 spores par m3 produites par le mérule dans une pièce et des cas d'allergie à cette espèce ont été relatés dans la littérature scientifique.
 
       
 Carpophore de mérule à maturité  Spores de mérule

Carpophore d'un polypore se développant sur un linteau en bois dans une chambre à coucher

 Carpophores et mycélium de Pezize derrière des panneaux de plâtre sur un mur humide