Passer au contenu principal
Banner_indoorpol

Rechercher
Accueil
Méthodologie
Micro-organismes
Habitat
Bâtiments et bureaux
Ecoles
Autres environnements
Documents
  
Indoorpol > Ecoles > Documents partagés > Températur Humidité  

 Température et humidité

 
þ L’humidité de l’air
Elle est indissociable de la température. Elle s’exprime généralement en % .  Dans ce cas on parle de l'humidité relative, c'est à dire, le rapport entre la quantité d'humidité dans l'air et le maximum d'humidité  que l'air pourrait supporter à une température donnée.  
 
Valeurs de références : Pour des locaux à bureaux, la norme européenne NBN EN 13779 (2004) préconise pour la température :
En hiver : 19 – 24°C
En été : 23 à 26°C
Et pour l’humidité, dans la plage de t°20-26°C : 30 à 70%
Prévention : Un hygromètre sera utile pour vous permettre de mesurer l'humidité relative.
Utiliser de préférence un hygromètre électronique, combiné avec un thermomètre. La précision de ce type d’appareil est de plus ou moins 5%. Pensez à les calibrer avant la mise en service et ensuite de manière régulière.
 
þ L'humidité de surface 
L’humidité contenue dans l’air sous forme de vapeur d’eau dépend de la température. Plus l’air est chaud, plus il peut contenir d’humidité. Le point de rosée est la température à laquelle l’air est saturé en vapeur d’eau (HR=100%).  

Quand de l’air saturé en humidité est refroidi, le contenu en vapeur d’eau diminue et l’excédent de la vapeur d’eau redevient  liquide : c’est le phénomène de condensation.

Ainsi, lorsque l’air est en contact avec une surface froide dont la température est égale ou inférieure à la température de rosée, il apparaît de la condensation dite de surface. Cette présence de condensation dénonce le plus souvent la présence d’un pont thermique, et annonce un risque de développement de moisissures et d'acariens.

Contrôles: il existe des appareils de mesure de l'humidité à la surface des matériaux tels que le bois, le plâtre, les briques... Les plus simples sont les humidimètres à pointes utilisant le principe de la résistance électrique. On en trouve des modèles simples et bon marché, mais ils laissent des traces sur les matériaux testés.  D'autres humidimètres utilisent le principe capacitif. Ils sont non destructifs mais généralement plus onéreux.

 Quelques exemples d'appareils de mesure

 
Exemple d'hygromètre électronique
  
Exemples d'humidimètre à pointes
Exemple d'un humimètre capacitif